« Bonjour au pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – Parthenay, 3 mai 1917 (2)

3 mai 1917. Denis est parti et pour de longs et nombreux mois, entrecoupés de quelques permissions. Une soixantaine de cartes postales écrites principalement à sa bien-aimée Marie-Louise Babin, ma grand-mère, permettent de retracer son parcours pendant près de trois ans… ou presque. Selon les périodes, les écrits se font rares, à d’autres,  ils sont… Lire la suite « Bonjour au pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – Parthenay, 3 mai 1917 (2)

« Bonjour au Pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – Verruyes, 8 janvier et 28 mars 1917 (1)

J’ai été très étonnée un jour d’entendre quelqu’un de la famille – mais je ne sais plus qui – parler de mon grand père Denis, le père de ma mère, et dire en souriant, presque nostalgique, qu’il ne fallait surtout pas mettre sur le tapis le sujet de la Première Guerre Mondiale devant lui car… Lire la suite « Bonjour au Pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – Verruyes, 8 janvier et 28 mars 1917 (1)

Verruyes, XIXe siècle – Le méli-mélo des Niv(e)au(lt)

Lorsque je débute mon arbre généalogique, du côté maternel, je sais que je vais avoir à gérer des homonynies et que je vais devoir faire attention à ne pas m’emmêler les pinceaux… Le père de ma mère s’appelle Niveault, Denis Niveault. Avec un E au milieu et LT à la fin. Branche 1. La grand-mère… Lire la suite Verruyes, XIXe siècle – Le méli-mélo des Niv(e)au(lt)

Gâtine, XIXe siècle – Auguste Niveault, un siècle de Petite Eglise (1)

Dans les archives familiales trouvées au début des années quatre-vingt dans la maison de mon grand-père, Denis, je découvre le livret de mariage civil de Auguste  Niveault ou Niveau ou encore Nivault, avec Marcelline Dutin, le 7 juillet 1896. Un autre livret de mariage, religieux celui-là, délivré le même jour, de la même année, mentionne… Lire la suite Gâtine, XIXe siècle – Auguste Niveault, un siècle de Petite Eglise (1)

Avis de recherche – La dissidence ou la Petite Église en Gâtine deux-sévrienne

Rechercher ses ancêtres va bien au-delà de savoir d’où on vient, car cela nous confronte surtout à la grande Histoire, qui change souvent le cours des vies humbles et ordinaires. Passionnée d’histoire, j’ai pu ainsi découvrir combien le Concordat de 1801 avait eu des conséquences en Gâtine, dans les Deux-Sèvres sur certaines familles dont la… Lire la suite Avis de recherche – La dissidence ou la Petite Église en Gâtine deux-sévrienne

Verruyes, 1894 – Louise s’appelle Niveau et pas Nivault !

Dans les années quatre-vingt, sans internet, je vais au plus simple. Mon grand-père est né à Saint-Georges de Noisné, et non à Verruyes où, comme je l’ai dit précédemment, je passe régulièrement des vacances. Si Saint-Georges n’est qu’à quelques kilomètres de Verruyes, je décide cependant d’écluser toutes les pistes verruyquoises avant de passer à d’autres… Lire la suite Verruyes, 1894 – Louise s’appelle Niveau et pas Nivault !