« Bonjour au pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – lieu inconnu, 5 novembre 1917 (12)

 

Le 5.11.17

Chère amie,

J’ai reçu ta charmante lettre ce soir, elle m’a fait bien plaisir, je t’en remercie.

Pour moi rien de nouveau. C’est toujours le même fourbi. Pour le moment on peut y résister.

Dans l’attente de se revoir, reçois toutes mes amitiés sincères et mes meilleurs baisers.

Ton ami

Denis Nivault

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s