« Bonjour au pays, 1917-1920 » par Denis Niveault – lieu inconnu, 25 novembre 1917 (14)

Une permission en perspective ? Denis semble ne vouloir évoquer qu’un proche avenir au pays plein de belles promesses à chaque carte postale. Je regrette presque désormais la pudeur et le réserve de mon grand-père et de ne pas avoir retrouvé ses lettres à Marie-Louise. Son bataillon, le 9e, n’est pas cité dans le Journal du Régiment à cette période. Apparement, beaucoup d’embuscades ainsi que les travaux de réfection du réseau et des équipements rythment la vie des soldats.

Le 25.11.1917

Chère amie

Au reçu de ta carte ce soir avec plaisir je viens y répondre

Mes nouvelles sont à peu près bonnes. Je te dirais que j’espère partir vendredi soir et arriver dimanche matin mais pour ça rien de sûr.

Dans cette attente, reçois toutes mes amitiés sincères ainsi que mes meilleurs baisers.

Denis Nivault

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s